L'amour est un tyran qui n'épargne personne
(Corneille)